Motifs décoratifs Imagiris
  Les sphères de Dieu
 

Présentation d'un de mes sites
Vous trouverez une visualisation de la globalité de
la Création divine en texte et en images en
vous connectant avec le site "Les sphères de Dieu":

Vue globale de la Création divine en texte et images


 

 





 



Les sphères de Dieu

est le titre d'un ouvrage de 80 pages qui décrit en texte et en images la configuration globale de la Création divine
selon les Saintes Ecritures.

Cette description est faite du point de vue supérieur, celui du Créateur, telle qu'Il la révèle à l'homme
et du point de vue inférieur, celui de son Messager, le Prophète Mohammed (pssl), telle qu'il l'a transmis aux croyants.

Tout ce qui est décrit dans le présent ouvrage s'appuie
sur quelques unes des révélations qui ont en été faites dans le saint Coran, la sainte Bible, l'Evangile et la tradition du Prohète Mohammed (pssl).
Chaque description a sa source et chaque source y est recensée fidèlement.


 
 
© n° d'enregistrement 401 du 27.O1.2002 à l'ONDA d'Alger (Algérie).

 

Première page de la couverture de l'ouvrage





 
Quatrième page de la couverture de l'ouvrage






 
 
Auteur:

Abdallah SOUANE
artiste-peintre important du XX-ème Siècle
inscrit dans la www.list-of-important-artists.de
Graphic-designer dipl. d'Etat
Ecole supérieure des Beaux-Arts de Berlin, Allemagne
dessinateur, infographiste, inventeur et écrivain.



 
 

Quelques extraits de l'ouvrage:

1ère partie:

Les Portes du Ciel

Page 6

Reconstitution en texte et en images de la configuration globale de la Création, à la lumière des Saintes Ecritures (1), de hadiths du Prophète Mohammed (pssl) et de découvertes de la Science moderne.  
 
(1) =  principalement du Saint Coran
(N° de la Sourate et du verset en chiffres entre parenthèses) et, dans une moindre mesure, de la Bible et de l’Evangile, (cités en toutes lettres). 
 
"...ne considèrent-ils(les mécréants) pas ce que Dieu à créé de cieux et de Terre..."  
 
"...lorsque le Ciel s'ouvrira, il deviendra des Portes..." (78,19).


La Science divine. 
 
Dieu a répandu Sa grâce sur Ses serviteurs fidèles en leur révélant comment Il a fait la Création. Il la décrit dans la Sourate de La Lumière comme suit : 
 
Au Nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux : 
Dieu est La Lumière des cieux et de la Terre ; l’exemple de Sa Lumière est comme une niche (1) dans laquelle il y a une lampe ; la lampe est dans un (un récipient) en verre (2) ; le verre est semblable à un astre lumineux (3) ; il est illuminé par un arbre béni olivier (qui n’est) ni oriental ni occidental (4) ; son huile peut briller (de lumière) sans qu’un feu ne la touche(5); (c'est) Lumière sur Lumière (6) ; Dieu guide vers Sa Lumière (7) qui Il veut et Dieu propose des exemples à l’Homme et Dieu est savant de toute chose. (24,35). 
 
 
Notes : 
 
1 : si, pour être décrite de manière à être compréhensible, il est nécessaire de dire que la niche est ainsi nommée parce qu'elle est comparable à cette autre niche que l’on pratiquait autrefois dans le mur d’une habitation pour y loger une source de lumière, il convient de préciser que la niche de la Sourate, ayant été mentionnée seule, elle seule doit être considérée dans cette description mais sans être associée à un environnement limité. 
Car, si on l’associait à un support quelconque, il faudrait se la représenter comme étant située à l’intérieur d’un espace matériel qui l’environnerait; mais, comme cet espace ne peut être imaginé que si l’on puise dans les connaissances que l’on a de la Création, cela reviendrait à situer la niche au sein même de la Création.
La niche étant décrite comme étant une entité à percevoir seule, elle ne peut pas être située dans la Création et doit donc être reconnue comme étant la Création elle-même, qui est située dans un Espace dont l'infinité est inimaginable pour l’Homme.

 
2 : on peut traduire ici verre par cristal. 
 
3 : si le verre est semblable à un astre lumineux dont la forme est connue pour être forcément 


 

Page 7 
 
sphérique, ce verre est, par conséquent, lui aussi  sphérique et lumineux. 
 
4 : ni oriental ni occidental signifie que cet arbre béni du genre olivier, donc oléagineux, n’est pas de ce monde et n’appartient pas au Royaume terrestre mais au Royaume céleste uniquement: il n’y en a pas de semblable sur Terre. 
 
5: l’huile lumineuse est le produit de cet arbre béni et elle est tellement abondante qu’elle recouvre la totalité du globe de verre d’une Mer très profonde dont le verre lui-même est le fond. 
Ceci concorde avec la révélation faite au sujet de cette Mer par le Prophète Mohammed (sur lui la Paix et le Salut) dans un Hadith (Tradition), Mer dont la face supérieure est celle des Eaux-d’en-Haut qui sont mentionnées dans le livre de la Loi, comme il en sera dit plus loin dans ce texte.  
 
6 : donc niche sur niche. Il y a Lumière sur Lumière parce qu’autour de la lampe (sphérique), la niche qui contient cette dernière est, par conséquent, sphérique elle aussi et que l’Espace dans lequel elle est située est La Lumière de Dieu Qui n’a ni commencement ni fin.
Cela aussi sera précisé plus loin dans ce texte. 
 
7 : Dieu étant La Lumière des cieux et de la Terre, c’est vers et à Lui qu’Il guide quand Il guide vers Sa Lumière. 
 
8 : Dieu propose des exemples, (signes, paraboles), à l'

9 : Homme afin de lui décrire la Création, de telle manière que l’Homme puisse la comprendre et la voir dans son esprit sous sa forme la plus simplifiée. 
 
 

 
Page 24 
 
Illustrations commentées 
 



Image 9

 
 
  Vue en coupe de la Création
(demi-sphères creuses vues de face): 
 
La surface dorée représente la Lumière de Dieu Qui est au-dessus de tout et autour de toute la Création; 
 
1= le Trône de Dieu, vue en coupe;  
 
2= la colonne représente l'un des 8 Anges qui soutiennent le Trône de Dieu, (quatre de ces 8 Anges sont visibles dans cette demi-sphère);  
 
3= l'Espace infini du Royaume Céleste dans lequel  se trouve le Paradis et qui est situé entre le Trône et la surface supérieure de la Voûte céleste (la Voûte solide gardée, 4), surface liquide supérieure des Eaux-d'en-Haut.




Page 25
 
4= la Mer lumineuse sur la Voûte céleste gardée, aussi nommée Voûte solide et Dôme céleste, formée par les Eaux-d'en-Haut dont la surface supérieure, tournée vers le Paradis où n'existent ni chaleur ni froidure, est liquide et la surface intérieure, tournée vers les Ténèbres où elle est exposée au froid sidéral,est solide. La Voûte céleste englobe toute la Création du Royaume terrestre plongé dans les Ténèbres (cercle noir), au centre desquelles fut créé l'Enfer dont la Terre est une partie (de son combustible) et qui en a été séparée par Dieu.  
Ce centre, qui est le noyau de la Création,est nommé par Dieu le Degré le plus bas, car il est au point le plus éloigné du Très-Haut , de Sa Lumières et de Son Royaume céleste. 
 
 
 
C'est à ce degré que la Création apparut et que nous nommons aujourd'hui le lieu et le temps où se produisit le "Big Bang". 
 
5= la Voûte solide. 
 
 
 
« …Dieu a créé sept cieux et autant de Terres… » 
 
Il y a une Terre dans chacun des sept cieux. Toutes les Etoiles sont de Feu et toutes les Planètes sont le combustible de ce Feu, (« …aliment du Feu…" 
 

 
Les Planètes sont extraites des Etoiles et retourneront à celles-ci après le Jour du Jugement Dernier. 
L’ensemble de tous les corps célestes de l’Univers est l’Enfer éparpillé dans l’Espace. 
 
En se basant sur les dimensions révélées par le Messager de Dieu (PSSL), on peut calculer que : 
- la Hauteur du Trône divin est de : 37.372.800 Km ; 
- celle du Royaume céleste, qui est égale à celle des huit Anges, est de : 171.372.800 Km ; 
- celle de la lampe de verre (Voûte solide) sur laquelle brille la Mer d’Huile bénie (Mer lumineuse) est également de: 37.843.200 Km ; 
- celle de chacun des sept cieux est aussi de : 37.843.200 Km ; 
soit : 264.902.400 Km pour tous les sept. 
 
Ce que l’on ignore et qui rend tout calcul d’évaluation impossible, c’est la distance qui sépare le septième ciel de la Voûte solide. 
 
 

 
Page 26 

 
 
 
Image N° 10

 
 
Vue en coupe de la Création divine: 
 
La surface dorée qui est extérieure au dessin représente la Lumière du Très-Haut Qui embrasse toute  
La Création; 
- 1 = le Trône du Très-Haut englobant toute la Création ; 
- 2 = les Anges qui portent le Trône divin au-dessus d’eux ; 
- 3 = le Royaume céleste ;  
- 4 = la Mer lumineuse (Eaux d’en Haut) qui repose sur 
- 5 = la Voûte solide ; 
- 6 = les Portes du Ciel ouvertes. 
 
Obéissant au Commandement du Créateur, les cieux et la Terre, c’est-à-dire tout l’Univers, arriveront au terme de leur Expansion, à proximité de la Voûte solide au Jour de la Résurrection. 
Les cieux et la Terre resteront en suspens le temps du Jugement Dernier, après lequel l’Univers entier tombera dans les ténèbres en s’effondrant sur lui-même, c’est-à-dire sur son Noyau et arrivé au Plus Bas Degré, il s’y amoncellera pour former l’Enfer. 
 
 
 
 





Page 27
 
Image N° 11
 
 
 
Vue en coupe de la Création: 
 
Surface dorée= Lumière du Très-Haut Qui embrasse toute la Création. 
1= le Trône divin. 
2= le Anges qui portent ce dernier. 
3= le Royaume céleste. 
4= la Mer lumineuse reposant sur 
6= la Voûte solide. 
 
Ici, les Portes célestes sont refermées après le Jugement dernier; l'Univers s'effondre sur lui-même (sur son Noyau) afin de former l'Enfer, là où il a été créé une première fois: 
 
"...de même que Nous avons étendu le ciel lors de la première Création, de même Nous le retirerons..." 
 




Page 34

Les portes de l'Enfer



 

 

 

 
2-ème partie
 
Les Portes de l’Enfer. 
 
«…il (l’Enfer) a sept Portes… », 
 
"...en vérité,l'Enfer est promis à tous ensemble...", 
 
« …maintenant, entrez par les Portes de l’Enfer pour y demeurer éternellement… », (40,76). 
 
« …il y a pour eux, (les damnés), une couche de feu de l’Enfer et au-dessus d’eux, une autre couverture (de feu)…», (7,39). 
 
« …de même que Nous avons étendu le ciel, de même Nous le rendrons… » 
 
« …certes Nous avons créé de l’homme de la meilleure façon (au Paradis) et Nous le dégraderons au plus bas degré… », (15, 4-5).
 
 

 
 
Lorsque l’Univers s’effondrera sur lui-même, il s’effondrera concentriquement sur son noyau, au centre de l'Univers 
où il fut créé une première fois, au Plus Bas Degré.  
Les sept cieux parcourront à rebours le chemin qu’ils avaient emprunté lors de l’expansion universelle. 
L’Enfer possède sept Portes parce qu’il y a une Porte dans chacun des sept cieux. 
Lorsque les sept cieux se seront effondrés sur eux-mêmes ils s’amoncelleront, les un par-dessus et autour des autres, au Plus Bas Degré de la Création divine. 
 
»…Dieu séparera le mauvais du bon ; Il mettra ce qui est mauvais l’un sur l’autre et amoncellera le tout ensemble et le jettera dans l’Enfer… », (8,38). 
 
Les sept cieux seront amoncelés et formeront ainsi l’Enfer. 
Les sept Portes se superposeront les unes sur les autres de manière à former un immense entonnoir.
Le diamètre de la Porte du septième ciel sera le plus vaste de tous; d'abord, il sera plus vaste que celui de la Porte du sixième ciel, de façon qu'à sa base, une partie de la surface du sixième Ciel apparaisse en forme de marche d'escalier.
Au centre de cette marche sera située la Porte du sixième Ciel, dont le diamètre sera plus vaste que celui de la Porte du cinquième Ciel.
Il en résultera une nouvelle marche dont le centre sera la Porte de ce cinquième Ciel.
Ce dernier sera plus vaste que le Quatrième Ciel et celui-ci, plus vaste que le troisième et ainsi de suite, jusqu'à ce que cet entonnoir en forme d'escalier aboutisse au centre de l'Enfer, là où Dieu situe l'Arbre maudit, le Zaqqoum dont les fruits amers et brûlants sont semblables à des têtes de démons.

Vues de dessus, les sept Portes formeront ensemble un cratère profond, échelonné comme un escalier et ressemblera à un entonnoir doté de gradins.





Page 35
 
Les sept cieux ainsi disposés formerontnt ensemble  
sept couches (couvertures) de feu amoncelées les unes sur et contre les autres . 
Ces sept couches de feu sont sept degrés de chaleur croissante, la plus tempérée étant celle du septième ciel, suivie, dans l’ordre de chaleur croissante vers le bas, par la Température du sixième ciel qui est plus élevée que celle du septième ciel, mais plus basse que celle du cinquième ciel et ainsi de suite jusqu’au premier ciel qui possède la Température la plus élevée de toutes.
La différence croissante de la Température qui existe depuis la surface jusqu'au centre de l’Enfer pourrait être imputée à la grande froidure qui règne dans les Ténèbres environnantes; celles-ci tempèrent la Température du septième ciel et, dans une moindre mesure, celle de chaque ciel suivant.

Par comparaison, la Température de la surface du Soleil est de 5 millions de degrés Celsius et celle de son noyau est de 50 millions de degrés Celsius.
 

Ce sont là des degrés d’allègement du supplice infligé aux damnés selon leur mérite
et Dieu est plus savant.



  Image N° 14. 
 
 
Vue en coupe partielle de l'Enfer montrant l' étagement des sept cieux et de leurs sept Portes, elles aussi vues en coupe. 
Au centre du dessin, cercle clair, est l'emplacement du Plus Bas Degré. 

 


 
 
Page 36
 
Image N° 15
 
 
Vue de dessus de l'Enfer et de ses sept Portes disposées concentriquement.
 
 



 
 



 
Si vous souhaitez en savoir davantage
vous pouvez vous rendre sur le site en cliquant sur le lien suivant:


 
 

 
  Nombre d'entrées: 113333 visiteurs Merci pour votre visite.  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=